Le droit de disposer d’un lieu de vie à l’endroit où l’on souhaite être est un droit fondamental que tout être humain devrait posséder. Or, les parcelles dans les villes subissent les pressions du marché foncier. Pour rapporter le plus d’argent possible aux propriétaires (privés ou publics), ces terres ne sont, de fait, pas accessibles à n’importe qui le souhaiterait.

Le renchérissement des terrains des centres villes, avec l’expulsion des habitant-e-s pas assez fortuné-e-s pour y rester, est un phénomène appelé gentrification. Un levier de plus dans la machine capitaliste qui creuse les écarts entre les riches et les pauvres.

Les locataires de l’usine 5 à Serrières (NE) se retrouvent dans cette situation des expulsé-e-s. Elles et ils ont dû quitter leurs locaux ce 31 décembre 2019, sans forcément avoir reçu une solution de relogement. Des associations telles que l’AMAR, Droit de rester, des artistes individuels et collectifs, des petites entreprises sont concernés.

Avec celles et ceux qui n’ont pas eu de solution de relogement, nous sommes solidaires avec elles et eux, pour demander le droit de rester dans leurs locaux jusqu’au moment effectif de démolition du bâtiment.

De nombreuses actions ont été menées : construction d’une usine géante en carton en ville de Neuchâtel (7.12.2019), portes ouvertes d’usine 5 (14.12.2019), performance “Le dernier cri de l’usine” (12.12.2019, https://vimeo.com/379254805/b2fb41911d?fbclid=IwAR0BBAifKeOOkvuV6ij5gBc-INeaUWh-LT8g7TbXyQlHLl91OQWFkn6JiWA), remise de la pétition “Laissons vivre les acteurs-trices des anciennes usines Suchard” au conseil communal de Neuchâtel le 30.12.2019.

En rappelant ce que dénonce cette pétition, nous soutenons pleinement ces actrices et acteurs culturel-le-s, ainsi que la culture en ville : ” Non à des locaux vides. Non à des acteurs culturels expulsés sans solution. Non à l’extinction de la culture neuchâteloise. Non à la gentrification de nos quartiers.”

Parce que nous pensons que laisser la culture en friche est un premier signe de désertification culturelle d’une ville, nous réaffirmons aux côtés des actrices et acteurs culturel-le-s d’usine 5 que tout le monde à le droit à rester en ville !

Action collective des actrices et acteurs culturel-le-s d’usine 5 du 7.12.2019, construction d’une usine en carton, Place Pury, Neuchâtel