Une petite équipe était dans les rues au centre-ville de Neuchâtel.

Nous distribuions les dépliants de la campagne objectif-culture. Nous avons souhaité rendre hommage à la culture en proposant des biscuits à l’effigie du monde musical.

Cette action nous a donné l’occasion de discuter plus directement de la place et de l’importance de la culture dans nos vies.

De la réaction outrée d’une passante qui ne comprend pas comment un jour il n’y aurait plus de théâtre dans le canton de Neuchâtel, à la discussion émue sur le constat de la disparition des artisan-e-s et des corps de métiers qui ne parviennent plus à préserver et perdurer leur activité (et leur savoir par la même occasion) (c’est par exemple, les merceries, les papeteries, les quincailleries, etc.), nous sommes venus à maintes reprises sur la même conclusion : aujourd’hui, la pression à la rentabilité économique cause des pertes considérables au niveau culturel et éducationnel.

Actrices et acteurs culturels, amatrices et amateurs de la culture, grands-parents, parents et enfants de l’éducation, nous avons aussi le devoir de garder au coeur de nos préoccupations, culture et éducation, pour que celles-ci ne soient pas reléguées en tant qu’activités secondaires ou non-primordiales comme la pensée dominante voudrait qu’elles soient.

Dépliants, biscuits et musique !