Les choses passent. Et les affiches aussi. Mais où sont-elles passées ? Cela se peut-il que la police ne les aient pas apprécier ?